fbpx

Canicross, CaniVtt, Canittottinette : Que Choisir pour débuter ?

Publié par Guillaume le

Trouver le canisport tracté adapté à soi-même et son chien

Tout le monde se pose cette question du choix de la pratique sportive qui nous irait le mieux. Canicross, Canivtt, Canittrottinette, décryptons ces pratiques en mode loisir et débutant.

  1. Condition physique nécessaire pour l’humain 
  2. Difficulté Physique pour notre chien
  3. Accessibilité de la pratique
  4. Matériel et Coût de la pratique
  5. Quelle pratique la plus sécurisante
  6. La plus fun des activités
Si tu n’as pas envie de lire tout ça, visionne ma vidéo ci-dessous et abonne-toi !

1- Conditon Physique nécessaire à la pratique du Canicross, CaniVtt ou Canitrottinette

J’aborde les pratiques dans l’ordre de difficulté pour l’humain. Bien entendu, l’effort demandé sera différent en fonction de vos objectifs, des terrains pratiqués et des qualités athlétiques de votre chien.

Courir en canicross, l'effort le plus intense

Courir c’est dur ! Nous sommes tous d’accord avec ça. Très peu de gens arrivent dans mon shop en vue de débuter le Canicross en me disant que la course à pied est un sport facile. 

Avant de démarrer la pratique du canirun, canicross ou canitrail, il faut déjà vous être entraîner seul. Le principe du canicross est que dans le meilleur des mondes votre chien vous facilite la course en vous tractant. “Facilite” pour moi n’est pas du tout le terme adapté. Votre chien va vous amener à modifier votre foulée pour courir à une allure de survitesse par rapport à vos courses en solo.

Celà demande donc un renforcement musculaire supérieur à un coureur à pied traditionnel. Il faut que la chaîne musculaire et ligamentaire soit entrâinée à tolérer et absorber les chocs plus important et que votre cardio soit à la hauteur.

Quand vous allez débuter il est donc vital de suivre une courbe de progression lente et régulière, d’abord sans votre toutou. (Prenez-le en libre si vous avez la chance de courir dans une zone adaptée)

Si vous souhaitez vous entrâiner à la pratique vous pourrez bientôt accéder à une formation step by step de la pratique du canicross ici-même (abonnez-vous à ma newsletter pour en être informés).

debuter canicross

La Canitrottinette, intense ou pépère, à vous de choisir

La canitrottinette ou canipedicycle est accessible à tous, ma fille de 9 ans la pratique régulièrement. Celà ne demande de condition physique que si vous pratiquez sur un terrain difficile. En mode loisir c’est pour moi la pratique la plus cool.

La qualité de roulement des trottinettes modernes rend les sorties agréables et faciles. Si vous roulez sur des chemins plutôt plats et roulants, les relances au pied seront rare. Juste là pour amener la trottinette à la vitesse de croisière de votre chien. C’est donc vous qui allez régler l’alllure souhaitée, en sachant que vous confiez la charge physique à votre chien. Ce que vous ne faites pas, lui va devoir le faire. On ne le répète jamais assez, soyez à l’écoute et bienveillant, votre plaisir passe après la santé de votre animal.

Si vous pratiquez sur terrain avec du dénivelé ou très cassant, il va falloir pousser dur pour rendre la traction la plus légère possible. Là vous allez vers une séance de squat (ou de fentes), car ce n’est pas l’effort de pousser qui est le plus intense, mais celui de garder une jambe statique en flexion et qui doit absorber les irrégularités du terrain et les vibrations. Un peu comme si vous étiez en équilibre sur une jambe sur un powerplate.

Vouloir de la performance en canitrottinette va demander un renforcement musculaire des jambes et du haut du corps, les bras aidant à la pousée et au pilotage. Vous allez devoir aussi vous entraîner au changement de jambes, ce afin de reposer votre jambe forte. Seul sans le chien, allez vous balader et changez de jambe régulièrement, faites des mouvements de balancier pour trouver votre point d’équilibre. Plus vous le ferez, plus votre corps mémorisera ce changement, pour à la fin devenir “naturel”.

Le CaniVTT plus intense avec un chien que sans !

Le Vtt est une des pratiques la plus plébiscitée, en règle général parceque dans l’esprit c’est la plus simple et la plus fun pour “fatiguer” son chien.

Un peu comme en trottinette, c’est votre pratique et le terrain qui va régler la difficulté physique. Si vous pratiquez à la cool sur un terrain pas trop accidenté, en effet, vous pédalerez doucement et effectuerais juste quelques relances pour soulager votre chien. Mais attention, la pratique nous le verrons est plus dangereuse et demande une concentration beaucoup plus importante que sur les deux précédentes activités sportives. 

Une concentration de tous les instants pour éviter la chute, anticiper les coups de frein du chien ou changements de direction fait que le cardio sera plus élevé qu’en solo, que vous serez plus crispés du haut du corps.

Si vous souhaitez pratiquer de manière intense, vous ajouterez alors les besoins nécessaires à la pratique traditionnelle du VTT en plus de la concentration intense. Il faudra travailler le renforcement musculaire, le cardio et apprendre à respirer face au stress. 

canivtt debuter

2- La difficulté physique du canisport pour notre chien

Nous avons vu quelle discipline était la plus difficile pour nous, maintenons parlons chien ! 

Le préjugé : en courant on va moins vite qu’en trottinette ou vtt, le chien à donc moins de diffultées…

C’est totalement faux ! Le Canicross c’est du mini stop-and-go permanent avec une charge lourde (nous^^) qui ne roule pas, donc pas d’inertie et des impacts qui freinent la course à chaque pas. Même si un matériel adapté permet de minimiser les impacts, ils sont bien réels. Donc en pensant que le fait de courir moins vite pour le chien est moins fatiguant est largement compensé par le fait qu’il ait une traction plus importante à fournir.

L’exemple que j’aime bien utiliser est l’épreuve de force humaine qui consiste à tracter un camion avec une corde. Un homme déplace plusieurs tonnes d’un objet immobile posé sur roues. La force exercée par la première traction une fois le véhicule roulant permet avec beaucoup moins de force de continuer à déplacer l’objet. Maintenant imaginez un camion qui rebondit… à chaque fois qu’il sera en l’air, l’homme aura une fraction de seconde pour insuffler la force nécessaire à profiter de ce moment hors friction. A chaque fois que le camion retombe, il prend un coup de frein énorme. Voilà ce que ressent notre chien à moindre mesure.

En canitrottinette la vitesse est une nouvelle fois modérée car nous ne pouvons pas autant soutenir l’effort qu’en pédalant. De ce fait nous avons pour moi un super compromis entre la vitesse et l’effort de traction. Ni trop vite, ni trop lourd.

En CaniVtt la vitesse pour le chien est bien plus élevée, nous pouvons arriver à quasi leur vitesse max car il nous ait aisé d’arriver à une vitesse de plus de 40km/h en pédalant. Donc même en roulant à allure modérée de 20 à 30km/h le chien devra fournir plus d’efforts de par la vitesse et moins en puissance de traction.

Maintenant l’idéal serait de leur poser la question directement, malheureusement ils ne parlent pas encore, à vous d’interpreter les signaux de votre chien pour savoir quand il prend le plus de plaisir dans vos sorties.

3- Quelle est l'activité canisport la plus accessible ?

La pratique des sports tractés canin est intéressante car elle peut se pratiquer facilement n’importe où. Pas besoin d’infrastructure spéciale, d’abonnement etc…

Suivant là où vous habitez vous pourrez donc partir directement de chez vous ! Il faut biensûr éviter de pratiquer le canicross, la canitrottinette et le caniVtt sur la route. Pensez aux coussinets, ce n’est pas grave de prendre quelques tronçons bitumés, mais favorisez les chemins avec sol souple. En été le bitûme est proscrit car brûlant.

Vous devrez donc bien souvent vous déplacer en voiture vers une forêt ou un lieu bénéficiant de sols souples. 

La pratique la plus aisée est le canicross, la matériel étant facile à transporter, ensuite la canitrottinette. La canitrott prend moins de place qu’un Vtt, surtout si elle bénéficie de blocages de roue rapides (attention toutes n’ en n’ont pas forcément). Je rentre par exemple deux trottinettes dans ma petite voiture DS3. Le VTT prend beaucoup plus de place, il nécessite donc un porte vélo.

4- Matériel et coût des sports canins tractés

Quel budget pour démarrer le canicross ?

La moins couteuse des 3 activités, le canicross demande peu d’investissement.

Pour pratiquer le canicross vous aurez besoin de vous équiper comme tout coureur à pied, chaussures et chaussettes adaptées, vêtements de sport. Le budget varie de 80€ à plusieurs centaines d’euros suivant la qualité de l’équipement. Ne sous-estimez pas la qualité des chaussures, faites confiance à un spécialiste pour le choix de celles-ci.

A celà, ajouter l’indispensable kit canicross composé d’un baudrier, d’une longe et d’un harnais de traction. Sans ça vous risquez de vous blesser ainsi que votre chien.

Un baudrier de canicross coute entre 49€ et 79€, une longe entre 16€ et 40€, un harnais entre 26€ et 79€. Soit entre 91€ et 199€ pour la partie Kit Canicross.

Tout cumulé, démarrer ce sport peut vous coûter entre 170 et 500€. Vous aurez ensuite à changer de chaussures régulièrement en fonction de la quantité de Km que vous avalez. Pour le Kit canicross il est fait pour durer des années !

baudrier canicross canix belt non-stop

Investir dans une canitrottinette, combien ça coûte ?

Le budget pour l’acquisition d’une canitrottinette neuve varie entre 500 et 2000€. Tout dépend de votre pratique et de vos objectifs. La qualité du matériel varie avec le budget.

Pour débuter il n’est pas nécessaire de casser sa tirelire, le budget moyen d’un client de ma boutique est de 750€ tout compris ! Trottinette, barre de traction, longe, harnais. Contactez-moi pour définir quel modèle serait le plus adapté à vos ambitions. A celà pour votre sécurité vous pouvez ajouter un casque et des gants, à partir de 50€ chez tous les vélocistes.

Niveau entretien celà est moins couteux qu’un vélo, en effet les parties les plus sensibles des VTT sont la transmission et les suspensions. En Canitrottinette il n’y a pas de transmission, les pièces d’usures se résument uniquement aux plaquettes de freins. Les pneumatiques et suspensions souffrent beaucoup moins qu’en VTT. 

Pour faire votre entretien vous pouvez vous rendre dans n’importe quel atelier vélo, les composants étant les mêmes. Purges de freins, nettoyage de fourche, roulements de roues, de direction, toutes les pièces se trouveront chez votre vélociste local. Le budget la première année d’entretien sera donc hors chute de 0€ !

canitrottinette crussis cross

Le coût pour faire du CaniVtt

Si vous êtes équipé d’un VTT, vous ne devrez ajouter qu’une barre de traction qui vaut entre 30 et 80€, une longe de traction Vtt entre 19€ et 40€, un harnais de traction pour chien entre 26 et 79€. Soit 76 à 199€ pour équiper votre vélo tout terrain.

Si vous n’avez pas de VTT son acquisition vous coutera entre 500 et 5000€ suivant le modèle. Ne prenez surtout pas de vélos bas de gamme, la qualité de roulement du vélo, son poids et sa fiabilité ne sera pas adapté à la traction. Faites-vous conseiller par un spécialiste. Pensez aussi au casque, gants et tenue de cycliste, entre 80 et 200€.

Niveau entretien comptez plusieurs dizaines, voir centaines d’euros par an en fonction de votre pratique. Il y a beaucoup de pièces d’usure sur un mountain bike.

Le VTT est donc pour moi la pratique la plus onéreuse à court, moyen et long terme.

prix canisport

5- La pratique la moins risquée ?

Tout sport de traction comporte un risque pour soi et pour le chien, d’où l’interêt d’être bien équipé et ne pas lésiner sur la qualité des équipements. Maintenant regardons de plus près car certains préjugés ont la peau dure ! 

Le canicross sport à risques ?

Les risques de chutes en canicross sont possibles, celà dépend surtout du chien avec lequel vous courrez, si vous pesez 80kilos et courrez avec un chien de 10kilos, peut de risque qu’il vous entraîne dans une chute.

Maintenant attention à là ou vous posez les pieds ! Le fait de courrir légèrement en sur-vitesse peut vous déconcentrer et vous faire faire des erreurs d’appréciation du sol. Les chutes avec des racines, cailloux, dévers, pentes importantes sont assez courantes et trés majoritairement sans incidence.

Soyez donc vigilents et ne négligez pas l’éducation de votre chien pour qu’il réagisse à vos sollicitations. Sans quoi vous vous ferez balader, restez maîtres de la situation, quoi qu’il arrive. Si vous avez peur en descente par exemple, prenez une longe avec un mousqueton de sécurité qui permet en une manipulation simple et rapide de décrocher le chien.

La canitrottinette c'est casse gueule ?

Non ! La canitrottinette est pour moi la pratique la moins dangereuse, jusqu’à maintenant je ne suis jamais tombé ! 

Contrairement au VTT le centre de gravité est très bas et nous ne sommes pas entravé par le cadre du vélo, ni attaché au chien. La stabilité est impressionnante et il est possible de se dégager trés rapidement en cas de problème contrairement au canicross.

Le danger peut venir comme en Vtt de changements de direction intempesifs, comme en vélo il faut veiller aux mouvements du chien et ANTICIPER ! Au final c’est plus pour éviter de blesser le chien qu’éviter un risque de chute.

La trottinette moderne est pourvue de systèmes de freins trés efficaces, Vbrake à disques hydrauliques ou mécaniques. Il est quand même conseillé d’utiliser un casque et des gants, mieux vaut prévenir que guérir.

Le mieux pour vous en rendre compte est d’essayer ! Si vous êtes à proximité de Toulouse vous pouvez venir essayer directement en magasin, en sortie découverte de la canitrottinette ou en louer. Sinon rapprochez vous d’un club de canisport et demandez si certains pratiquent et peuvent vous faire essayer.

Le caniVtt dangereux ?

Attacher un chien par une longe à un VTT, activité déjà à risque habituellement ne peut que renforcer l’aspect dangereux. Ce sport demande d’avoir un bon équipement, un chien bien éduqué et des reflexes bien aiguisés.

La difficulté et la dangerosité augmente bien évidement avec le terrain et la vitesse, à vous de jauger de vos capacités et vous entraîner en conséquence. Le casque est obligatoire, une tenue longue et des gants fortement conseillés. 

canicross fun

Et le Fun dans tout ça ?

Le côté ludique de toute ces pratiques est indéniable mais trés personnel ! Je ne pourrais donc que vous exposer mon propre ressenti. Ancien pratiquant de sports extrêmes (descente Vtt, Motocross, Skate, Bmx…) j’avoue toujours prendre autant de plaisir avec un guidon sur des terrains très cassants. Mais avec l’âge le meilleur compromis pour moi maintenant est la trottinette ! J’y trouve tout, sensations de fou quand le chien tracte à pleine vitesse, pilotage en descente, grand bol d’air frais en forêt, effort présent mais modéré et un lien fort avec le chien qui renforce notre complicité.

J’espère que cet article vous a permis d’y voir plus clair ! N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux et contactez moi en cas de besoin de matériel que ce soit en achat en ligne ou en boutique.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.